HIVER
Numéro de la boutique : 04 67 59 74 95

La livraison* est offerte dès 150 € d'achat

Recherche en cours Recherche en cours...
Marques

Tailles

Prix
Divers

COINCEURS ET DÉCOINCEURS

10 résultat(s)

Histoire

Les coinceurs passifs, qui s’appellent également bicoins, cablés ou stoppers, sont nées en 1950 en Angleterre. Au pays du pudding l’éthique en escalade est très stricte et interdit l’utilisation de pitons. Les grimpeurs vont récupérer des vieux boulons sur les chemins de fer, attacher des sangles sur ceux-ci et les utiliser comme coinceurs.

C’est en 1972 que naitront les premiers coinceurs conçus spécialement pour l’escalade, sur un principe très proche des coinceurs actuels.

Aujourd’hui

Les coinceurs sont restés fidèles au concept de base. Ils sont composés d’une pièce de métal attaché à un câble. On bloque le coinceur dans une fissure de manière à ce qu’il retienne le grimpeur en cas de chute. Bien placé un coinceur est très fiable.

Les technologies et matières

Le corps du bicoin est en alu qui est résistant et légers. Ce matériau est également un peu mou, cette relative ductilité permet de mieux adhérer à la roche.

Les certifications courantes

Il existe plusieurs normes pour les coinceurs.

 La norme EN12270, est la norme en vigueur pour la commercialisation en Europe. Le coinceur est testé entre deux rouleaux de diamètre 130mm, sa résistance maximale est affiché en Kn (1 Kn = 100 kilos).
La norme UIAA qui applique des tests équivalents mais demande que les coutures soient de couleur visible si coutures il y a.

Les Check-lists associées

-         Check-list alpinisme mixte
-         Check-list alpinisme cascade de glace/neige
-         Check-list alpinisme course rocher
-         Check-list alpinisme randonnée glaciaire

Aides aux choix de matériel associées

-         choisir un coinceur mécanique

ATTENTION

Les coinceurs sont des éléments de sécurité parmi les plus difficiles à utiliser. Vérifier toujours l’état de vos coinceurs et ne les utilisez pas si nous n’avez pas été formé.