HIVER
Numéro de la boutique : 04 67 59 74 95

La livraison* est offerte dès 150 € d'achat

Recherche en cours Recherche en cours...
Marques

Sexe

Tailles

Couleurs
Prix
Divers

CRAMPONS ALPINISME

36 résultat(s)

Histoire

L’utilisation de pointes sous les chaussures existe depuis très longtemps pour se stabiliser sur les terrains gelés ou instables. Les chaussures à pointes sont peu efficaces et la méthode de progression consiste à tailler des marches avec son piolet dans la glace, ce qui est, il faut le reconnaitre, un tout petit peu long.

En 1908, Oscar Eckenstein, un alpiniste anglais invente le crampon à 10 pointes. Son invention est mal accueillie par la communauté des alpinistes qui considère cette invention comme de la triche, cependant, très vite, les crampons s’imposent. En 1930 les crampons à 12 pointes font leur apparition. Ils sont plus efficaces et plus stables dans bien des cas et s’imposent vite comme la norme.

Aujourd’hui

Les crampons sont utilisés dans beaucoup de cas et il en existe un grand nombre différents.

-         Les 4 ou 6 pointes, qui sont utilisés uniquement pour la randonnée et se fixent à l’avant de la chaussure. Ils sont généralement en aluminium et très légers.

-         Les 10 pointes qui sont utilisés pour la randonnée glaciaire et le ski de randonnée ils sont parfois en aluminium pour réduire leur poids et parfois en acier pour augmenter leur résistance.

-         Les 12 pointes qui sont les crampons les plus utilisés. Ces crampons sont stables et efficaces. Ils peuvent être plus ou moins agressifs en fonction de l’utilisation (les pointes avant donnent une idée rapide de l’orientation des crampons). En acier ils sont à toute épreuve.

-         Les 11 pointes. Ce sont les mêmes que les 12 pointes mais ils ne possèdent qu’une pointe à l’avant. Utilisés uniquement en cascade de glace ou dry tooling ils sont plus exigeants. En acier également ils sont extrêmement résistants.

Les technologies et matières

Les crampons sont généralement en acier de haute résistance qui est le seul matériau qui résiste au caillou. Il existe des crampons en aluminium qui sont très légers mais moins résistants.
Les crampons sont composés de plusieurs pièces majeures.

Les plateformes avant et arrières (avec leurs pointes) et un lien entre ces deux plateformes.
Le système de fixation qui peut prendre plusieurs formes :

-         Les crampons pour chaussures sans débord, qui s’adaptent à toutes les chaussures mais tiennent moins bien aux pieds et sont utilisable seulement en randonnée

-         Les crampons semi-automatiques (avec uniquement un débord arrière), qui sont stables et efficace mais un peu plus long à installer que les automatiques

-         Les crampons automatiques, qui sont un peu plus rapide à installer que les semi-autos mais qui présentent globalement les mêmes caractéristiques. Ils s’adaptent seulement sur les chaussures à débord avant.

Les certifications courantes

Pour être commercialisés en Europe les crampons doivent être certifiés CE EN 893 – crampons d’alpinisme et d’escalade, qui garantit la résistance du matériau des crampons et de l’intégrité des crampons ainsi que sa capacité à fonctionner efficacement dans un environnement glaciaire.

La certification UIAA 153 est également applicable sur les crampons. Pour obtenir cette certification les crampons doivent déjà posséder la certification CE et subir des tests complémentaires.

Les Check-lists associées

-         Check-list alpinisme mixte
-         Check-list alpinisme cascade de glace/neige
-         Check-list alpinisme course rocher
-         Check-list alpinisme randonnée glaciaire

Aides aux choix de matériel associées

-         choisir des crampons

ATTENTION

Les crampons sont un élément de sécurité indispensable pendant la pratique de l’alpinisme. Vérifiez vos crampons avant chaque utilisation et ne vous lancez pas dans une course avec des crampons si vous ne savez pas vous en servir.