HIVER
Numéro de la boutique : 04 67 59 74 95

La livraison* est offerte dès 150 € d'achat

Recherche en cours Recherche en cours...
Sexe

Tailles

Couleurs
Prix
Divers

LUNETTES ALPINISME

19 résultat(s)

Histoire

Les historiens supposent que les lunettes seraient nées au 13e siècle. Les premiers écrits que l’on a retrouvé qui parlent de lunettes datent de 1299 dans un ouvrage écrit par Sandro di Popozo.

Les premières lunettes de montagne naissent dans le Jura au début du 20e siècle. Elles naissent parallèlement de l’initiative  de  deux personnes différentes à la demande de chercheurs de Crystal (ou cristalliers) Chamoniards qui se rendaient compte des dommages que le soleil de montagne occasionnait à leurs yeux.

Les premières lunettes d’alpinisme utilisaient du métal et du cuir pour empêcher la pénétration de soleil par les côtés des lunettes

Aujourd’hui

Les lunettes pour l’alpinisme comportent un indice de teinte très important (minimum 3, 4 est conseillé) car la neige réverbère les rayonnements du soleil et est donc l’un des environnements les plus agressifs pour les yeux.

Les lunettes d’alpinismes ont la particularité de posséder des excroissances sur les côtés pour empêcher la pénétration de lumière car la luminosité est telle en montagne que cela suffit à abimer les yeux de l’utilisateur. Elles sont également agréables et tiennent bien sur la tête, La perte de ses lunettes pendant une course en catastrophique et c’est pourquoi il est courant que les guides portent une paire de secours.

Les technologies et matières

La monture de la grande majorité des lunettes d’alpinisme est désormais en plastique qui est le matériau le plus adapté, il est léger, suffisamment résistant, durable et agréable au toucher.

Les verres des lunettes d’alpinismes sont généralement en plastique (ou organique). Ces verres possèdent l’avantage d’être légers et incassables. Ils se rayent, en revanche, facilement. Pour une meilleur qualité optique il existe également des lunettes avec des verres minéraux (en verre) qui sont cassables mais se rayent moins et possèdent de meilleurs qualités optiques.

Les verres sont classés par indice de teinte, de 1 à 4. La teinte conseillée pour l’alpinisme est de 4 (Attention, pour conduire la teinte 4 est interdite).

Les verres possèdent également des technologies supplémentaires qui s’avèrent extrêmement utiles :

-         Les verres photochromiques : Ces verres possèdent du chlorure d’argent qui réagit à la lumière en s’opacifiant. Ces verres changent donc de teinte en fonction de la lumière (ils passent de 2 à 4 par exemple). L’avantage de ces verres est qu’ils s’adaptent à toutes les situations. Attention cependant, les verres photochromiques mettent une vingtaine de seconde à changer de teinte et ne fonctionnent pas en voiture (le pare-brise filtre les UV).

-         Les verres polarisées (ou polarisants) : ces verres sont les plus prisés en montagnes. Les photons de la lumière qui est réfléchie (par exemple par la neige) ont une trajectoire plate, contrairement à ceux qui viennent directement de la lumière du soleil qui ont une trajectoire multidirectionnelle. Les verres polarisés ont la capacité de « trier » les rayons pour supprimer les rayons issus d’un reflet.
Ce traitement enlève donc une grande partie de la luminosité (sur un glacier, 80% de la lumière est issue de la réflexion). La polarisation améliore les reliefs et le confort de vision.

Les certifications courantes

Les Check-lists associées

-         Check-list alpinisme mixte
-         Check-list alpinisme cascade de glace/neige
-         Check-list alpinisme course rocher
-         Check-list alpinisme randonnée glaciaire

Aides aux choix de matériel associées

ATTENTION