HIVER
Numéro de la boutique : 04 67 59 74 95

La livraison* est offerte dès 150 € d'achat

Recherche en cours Recherche en cours...
Marques

Tailles

Couleurs
Prix
Divers

PIOLETS

32 résultat(s)

Histoire

Le piolet est né de la réunion d’une machette et de l'alpenstock, un bâton avec une pointe de fer. Jusqu’à la fin du 19e siècle, le piolet n’existait pas et c’est des outils comme la hache et la machette qui étaient utilisés en montagne.

Les premiers piolets avaient un manche en bois. A cette époque leur utilisation n’était pas encore généralisée. En 1969, un jeune alpiniste voulant faire ses preuves, Reinold Messner, gravit la face nord des droites en Solo avec un simple piolet et un poignard car les piolets n’étaient pas très aboutis et les alpinistes n’avaient pas encore l’idée d’en utiliser deux.

Aujourd’hui

Les piolets sont des éléments techniques qui différent beaucoup en fonction de l’activité à laquelle ils sont destinés. Il existe cependant deux grands types de piolets d’alpinisme :

-         Les piolets droits (ou quasi droits) qui sont utilisés comme canne et comme élément de sécurité ou d’ancrage. Ils ont une résistance moins importante que les piolets techniques mais sont en général plus légers et moins cher.

-         Les piolets techniques ou traction sont des piolets incurvés pour les courses qui demandent d’utiliser la lame planté dans la glace (ou le rocher) pour évoluer. Ils sont légèrement plus lourds et plus chers mais beaucoup plus résistants et ont une forme courbée qui permet de les utiliser efficacement en cascade de glace.

Il existe, bien sûr, des piolets intermédiaires entre ces deux catégories, à tel point que l’on peut parfois se demander quand un piolet cesse d’être classique pour passer dans la catégorie technique. Pour répondre à cette question le mieux est de demander à un vendeur !

Les technologies et matières

Le manche d’un piolet est généralement en aluminium qui est suffisamment résistant et très légers. Certains manches sont en matériau composite qui est légèrement plus léger, plus rigide mais plus cher.

Les lames de piolets sont en acier renforcé avec du chrome et ayant subi des traitements thermiques qui permettent d’augmenter au maximum leur résistance.

Les piolets peuvent posséder une panne pour creuser la neige ou un marteau pour planter des pitons.

L’angle d’attaque du piolet défini l’angle que fera la lame avec la glace en traction. Plus celui-ci est agressif plus le piolet est difficile à désancrer mais plus il est « rassurant ».

Les certifications courantes

Pour être commercialisé en Europe les piolets doivent posséder la certification CE EN 13089, outils à glace pour l’alpinisme et l’escalade. Pour obtenir cette certification le manche du piolet est testé en torsion et en flexion avec des poids allant jusqu’à 400 kilos.
Le manche du piolet et la lame sont classés individuellement en fonction de leur résistance « basique » ou « technique ». Les éléments possédant la certification « technique » sont plus résistants. Les lames basiques sont moins résistantes mais plus fines et cassent donc moins la glace.

La certification UIAA 152 est une certification optionnelle qui rajoute un test de traction de 200 kilos entre la lame et plusieurs points du manche.

Les Check-lists associées

-         Check-list alpinisme mixte
-         Check-list alpinisme cascade de glace/neige
-         Check-list alpinisme course rocher
-         Check-list alpinisme randonnée glaciaire

Aides aux choix de matériel associées

-         choisir un piolet

ATTENTION

Les piolets sont des éléments techniques vitaux. Il est impératif de vérifier l’état de votre piolet avant chaque utilisation. Ne vous lancez pas dans l’alpinisme sans expérience ou sans un guide.