Printemps
Numéro de la boutique : 04 67 59 74 95

La livraison* est offerte dès 150 € d'achat

Recherche en cours Recherche en cours...
Tailles

Prix
Divers

SANGLES

3 résultat(s)

Histoire

Les premières sangles de slackline étaient des sangles d’escalade. Au départ les slackeurs vont tester tous types de sangles. Des sangles de grimpe, de camion, en fait tout, ou presque, a été testé par les slackeurs mais rapidement il apparait évident que des sangles spécialement conçus pour la slack sont nécessaires.

Aujourd’hui

Les sangles de slack sont développées pour répondre de manière très précise au type de pratique pour lesquels elles sont conçues. Il est, par exemple, totalement impossible de faire de la jumpline avec une sangle tubulaire.

Les technologies et matières

Les sangles de slackline sont conçues de beaucoup de manières différentes et possèdent des propriétés très diverses. Il est difficile de classer les slacklines car chacune est unique mais on retrouve quelques indices qui permettent de prévoir leur comportement.

La largeur de la sangle est le premier élément essentiel. Elle est comprise entre 2 et 5cm.

-         Les sangles de 5cm sont plus agréables et coupent moins les pieds, elles sont souvent moins élastiques et il est donc plus facile de commencer avec ces sangles. Le confort apporté par les sangles 4 ou 5cm en fait également les sangles les plus utilisées en jumpline.

-         Les sangles fines (moins de 3cm) sont plus utilisés pour des activités statiques, elles sont plus élastiques et il est moins évident de marcher dessus mais une fois que vous savez marcher dessus c’est comme évoluer sur un nuage. Tout en finesse, en confort et en douceur.

Le type de sangle est également essentiel.

-         Les sangles plates sont plus résistantes à la traction mais également plus rigides et moins agréables (elles coupent les pieds). Elles sont particulièrement adaptées pour la jumpline.

-         Les sangles tubulaires sont très élastiques. Elles sont extrêmement agréables et sont donc particulièrement adaptées pour faire de la slack pour le plaisir et pour travailler son équilibre au maximum. Elles sont, en revanche, tellement élastiques qu’elles ne peuvent pas être utilisées au-delà de 20 mètres.

L’un des éléments qui permet de se rendre compte de la différence entre deux sangles est l’élasticité de celle-ci. Plus une sangle est élastique plus elle est agréable mais plus il est nécessaire de la tendre pour avoir du rebond en jumpline.
Si une sangle est peu élastique elle est plus facile à installer et plus résistante (généralement) mais moins agréable. Elle conviendra parfaitement pour de la longline.

L’une des solutions pour la jumpline est également de prendre une sangle plutôt élastique (entre 3,5 et 6%) et de la tendre plus, on obtient une slack agréable et qui rebondit bien mais cette pratique demande de l’expérience. Pour arriver à cet effet certaines slacklines sont composées d’une sangle plate dans une tubulaire.

Les certifications courantes

Les Check-lists associées

-        Check list shortline et jumpline
-        Check list longline et highline

Aides aux choix de matériel associées

-         choisir une Slackline

ATTENTION