Printemps
Numéro de la boutique : 04 67 59 74 95

La livraison* est offerte dès 150 € d'achat

Recherche en cours Recherche en cours...
Marques

Sexe

Tailles

Prix
Caractéristiques

Divers

VESTE DE RANDONNÉE

279 résultat(s)
Recherche en cours Chargement en cours...

Histoire

Les vestes de spécialement conçus pour la randonnée apparaissent au début du 20e siècle avec l’apparition de l’alpinisme. Depuis cette époque la recherche de la légèreté et de l’encombrement minimum a guidé les concepteurs et les inventeurs de tous poils.

Le gore-tex sera une révolution dans l’histoire des sports de montagnes, il permet de faire des vestes légères et imperméables.

Aujourd’hui

Il existe beaucoup de différents types de vestes de randonnée. Chacune est adaptée à différents types de marche. Les vestes de randonnée sont des hauts peu thermiques qui protègent des intempéries et se portent donc en dernière couche.

Les différents types de vestes utilisés en randonnées sont :

-         Les vestes polaires, elles apportent un apport thermique important et sont extrêmement respirantes mais ne protègent pas des intempéries.

-         Les vestes softshell, ce sont des vestes qui ont pour particularité d’être élastiques et donc très agréables et proches du corps, elles ne sont, en revanche, pas imperméable et très respirante. Elles sont très pratiques mais limitées quand le temps se gâte. Le terme softshell veut uniquement dire que c’est une veste élastique et toute veste peut être softshell, une polaire par exemple peut être softshell.

-         Les windstoppers sont des vestes proches des softshells (voir softshell elles-mêmes), ces vestes sont coupe-vent (ça parait logique vu que windstopper veut dire coupe-vent) elles sont également un peu imperméable et très respirante. Ce type de vestes est un bon compromis entre le hardshell et une veste moins technique.

-         Les hardshells sont les vestes les plus techniques, ces vestes sont légères, respirantes et elles résistent aux intempéries. Le seul problème réside dans le confort qui n’est pas top et pas vraiment adapté à la petite randonnée, il est en revanche le meilleur choix (voir le seul efficace) pour les randonnées en itinérances ou par mauvais temps

-         Les vestes ultralight de trail sont des vestes très légères et déperlante, compressées elles font la taille d’une pomme. Ces vestes peuvent être un bon choix pour les petites randonnées.

Les technologies et matières

Il existe une grande quantité de technologies et de matières qui sont adaptées à la randonnée et sont citées plus haut. Voici quelques principes de fonctionnement de ces matières.

-         La polaire, qu’on ne présente plus et qui est chaude et respirante mais volumineuse. Les polaires peuvent être softshell et coupe-vent. La polaire est un simple fil de polyester gratté. Les fibres de polaires piège l’air et isolent très bien la chaleur.

-         Les vestes hardshells peuvent fonctionner selon plusieurs principes différents mais le plus souvent sont basés sur le principe d’une membrane microporeuse. Toutes les différences entre les types de hardshells sont présentés dans : « matériaux imperméables et respirants »

-         Le windstopper est basé sur le même principe que le hardshell, c’est-à-dire une membrane microporeuse, mais les pores sont plus grandes et donc plus respirantes mais moins imperméables. Comme les pores sont plus grands la veste peut être extensible, contrairement au hardshell.

-         Les vestes ultralight sont en nylon classique qui a subi un traitement déperlant, ce traitement est chimique et ne tient pas indéfiniment. Ces vestes sont extrêmement respirantes (en fait elles sont même perméable à l’air) et coupe-vent. Elles résistent à la pluie si celle-ci n’est pas trop forte.

Les vestes de montagnes peuvent posséder des Zips sous les bras qui sont très utiles pour améliorer la ventilation sans avoir à retirer la veste.

Les vêtements qui possèdent un cordon de serrage en bas sont beaucoup plus agréables et évitent les entrées d’air froid.

Les certifications courantes

Les vestes ne possèdent pas de certifications officielles en revanche, certaines données permettent de connaitre les performances de la veste.

L’imperméabilité est donnée en Schmerber (ou colonne d’eau). Pour tester l’imperméabilité le tissu est tendu sur une surface et un tube de verre de 10cm de diamètre est posé sur le tissu et remplit d’eau. Quand l’eau traverse le tissu la hauteur d’eau dans le tube donne la résistance à la colonne d’eau en millimètre.

Pour information une résistance de 10000 mm est satisfaisante, 20000 mm est une résistance importante et 30000mm est une résistance à tous les temps, même les plus extrêmes.

La respirabilité peut être testé selon 2 méthode : le test RET ou le test MVTR.

-         Le test RET consiste à mettre du tissu sur une plaque chauffante avec de l’eau dessus. On calcule combien d’énergie doit être envoyé à la plaque pour que toute l’eau s’échappe de l’espace formé par le tissu et la plaque. Plus le RET est grand, moins le tissu est respirant. Un RET inférieur à 6 est extrêmement respirant, un RET entre 6 et 12 est très respirant, Un RET supérieur à 12 n’est pas très respirant.

-         Le test MVTR, quant à lui, consiste à mettre une pièce de tissu au-dessus d’eau en ébullition. Au bout de 24 heure on pèse combien de grammes d’eau se sont évaporés. Ce poids de vapeur qui est passé à travers le tissu est donné en gr/m²/24h. On considère qu’un tissu d’un MVTR sous 10000 est peu respirant, de 10000 à 20000 est respirant, entre 20000 et 30000 est extrêmement respirant.

Les Check-lists associées

-         Check list randonnée à la journée
-         Check list grande randonnée et trekking

Aides aux choix de matériel associées

-         choisir une veste imperméable
-         choisir une veste Softshell

ATTENTION